2020 - Les maladies neurodégénératives : médicaments et prise en charge

Réf. programme OGDPC : 10392000001 Session 22
08
jeudi 8 octobre 2020 - 9h
à DAX
Cette formation est enregistrée et validante DPC
Mettre à jour vos connaissances pour mieux accompagner les patients atteint des maladies de Parkinson, Alzheimer et Sclérose en plaques

Concernant cette session


Résumé

En accompagnant les patients dans leur plan de soins, en collaboration avec les autres professionnels de santé, le pharmacien d’officine permet l’optimisation de leurs traitements, contribue à l'amélioration de la pertinence des soins et favorise le meilleur rapport coûtefficacité des thérapeutiques mises en place.
Cela est particulièrement vrai dans le domaine des maladies chroniques, notamment celui des maladies neurodégénératives (MND). Ce programme, adapté à la pratique officinale, se concentre sur les traitements des trois affections les plus fréquentes, intégrées depuis 2014 dans un plan commun (Plan maladies neurodégénératives 2014-2019). Il s’agit de la maladie de Parkinson, de la maladie d’Alzheimer et de la sclérose en plaques. Les deux premières constituent un important problème de santé publique, en raison du vieillissement de la population. La sclérose en plaques, quant à elle, est la première cause de handicap non traumatique du sujet jeune qu’il faudra aider à maintenir une qualité de vie la plus acceptable possible pendant de très nombreuses années.
Ces maladies doivent être prises en charge (et donc diagnostiquées) le plus précocement possible. Un certain nombre de signes, qui peuvent laisser suspecter le début de la maladie, doivent attirer l’attention de l’équipe officinale qui doit savoir les repérer. Lorsqu’un patient ou son entourage évoque tel ou tel symptôme ainsi révélateur, le pharmacien doit être à même d’orienter le patient vers une consultation médicale.
Ces trois maladies ont un impact majeur, non seulement sur les patients, mais aussi sur leurs proches, accentué par l’absence de traitement curatif. Il convient donc d’utiliser au mieux les traitements à visée symptomatique qui se sont développés durant ces dernières années, de veiller à leur bonne observance et de gérer convenablement leurs effets indésirables. Le développement de thérapeutiques non médicamenteuses doit aussi retenir l’attention. Il s’agit aussi pour le pharmacien et son équipe de bien connaître l’histoire de ces maladies, le processus et les manifestations de leur évolution afin d’être au plus proche des patients et de leurs aidants. Ce programme, adapté à la pratique officinale, est ainsi centré sur les missions essentielles du pharmacien et de son équipe, notamment :
- aider le patient et son aidant éventuel à comprendre la maladie et les objectifs des traitements prescrits, à bien gérer ses derniers et à respecter une bonne observance
- aider le patient et son aidant à s’adapter à l’évolution de sa maladie et du handicap croissant qui s’installe
- faire connaître au patient et à son aidant l’éventail des thérapeutiques non médicamenteuses qui contribuent à l’amélioration de la pertinence des soins.

Cette formation s’inscrit dans le cadre de l’approfondissement des connaissances et de l’amélioration des pratiques, en s’appuyant sur des enseignements magistraux et des mises en situation autour de cas patients.

Grandes lignes du contenu
Durant ce programme, sont abordés, pour chacune des trois maladies :
1. des rappels épidémiologiques et étiologiques ;
2. la physiopathologie, les symptômes et l’évolution de ces derniers tout au long de la maladie ;
3. les éléments du diagnostic, l’aide au patient qui vient d’avoir connaissance du diagnostic ;
4. la prise en charge médicamenteuse : traitements médicamenteux spécifiques à la maladie : différentes classes thérapeutiques, mode d’action, bonne utilisation, effets indésirables, interactions médicamenteuses ;
5. la prise en charge non médicamenteuse : apport de l’orthophoniste, du kinésithérapeute, de l’ergothérapeute ; exercice physique, interventions basées sur le comportement, aides techniques ; éducation du patient ;
6. les éléments de l’environnement social et médical permettant de soulager l’aidant, les associations de patients.

Grands objectifs généraux et spécifiques :
A l’issue de ce programme, les stagiaires seront capables, entre autres :
1. de s’impliquer activement dans les campagnes de santé publique visant à mieux faire connaître ces maladies ;
2. d’identifier les symptômes rapportés par un patient et pouvant faire suspecter un problème d’ordre neurodégénératif afin d’orienter vers une consultation médicale ;
3. d’effectuer l’analyse pharmaceutique d’une ordonnance de neurologie : vérification notamment des posologies et de l’absence de contre-indications, d’interactions médicamenteuses et de redondances médicamenteuses avec d’autres prescriptions en cours ;
4. de conseiller et d’informer le patient, souvent polymédicamenté, afin d’assurer le bon usage et la bonne observance du traitement et d’éviter tout risque d’iatrogénie ;
5. de veiller à la bonne compréhension et à l’acceptation du traitement par le patient, notamment en lui expliquant en quoi consiste la maladie pour laquelle il est prescrit et le bien-fondé de chaque médicament prescrit ;
6. de vérifier si les examens biologiques indispensables au suivi du traitement sont bien effectués au rythme adéquat ;
7. d’apporter au patient et à son aidant éventuel tous les conseils pour gérer le quotidien et garantir la qualité de vie la plus acceptable possible.


Etape n°1 : Cours

Durée : 1 j
Format : Présentiel
Lieu : DAX
Description :
Intervenant(s) : ROQUIER-CHARLES Danielle
Date début : 08/10/2020
Date fin : 08/10/2020


Conception

Danielle ROQUIER CHARLES